Terroirs De Champagne

Edition du 31/05/2016
 

CHAMPAGNE DEVAUX

Excellence

Veuve A. DEVAUX

C’est toujours la seule cave coopérative, dirigée notamment par la charmante Marie Gillet, qui accède à cette place de Premier Grand Vin Classé, et c’est bien mérité quand on fait intervenir le rapport qualité-prix-régularité, allié à une présentation soignée et raffinée.


Nous proposons également une pratique alternative à nos viticulteurs, il a fallu remplacer les herbicides par le travail des sols, nous avons ainsi incité nos amis viticulteurs à exercer une nouvelle viticulture, plus respectueuse.” “Nos Champagnes de la gamme “Les Classiques” favorisent le Chardonnay poursuit Michel Parizot, Chef de Caves. La vinification profite des mêmes approvisionnements, des raisins récoltés dans la Côte des Bars, de Montgueux, la Côte des Blancs et de la région de Vitry le François. La vinification de la gamme “Les Classiques” s’effectue en cuves Inox. Le vieillissement se fait ensuite trois ans sur lattes, nous recherchons plus la fraîcheur, l’élégance, la dégustation agréable. Pour la gamme “D”, nous faisons des sélections des meilleures parcelles de vieilles vignes, de belle exposition. Ces lots sont vinifiés à part. J’essaye toujours de profiter d’une bonne acidité naturelle des vins qui n’ont pas fait de fermentation malolactiques, les assemblant ensuite avec des vins qui ont fait leur malo, cela permet d’enrichir la palette aromatique et d’apporter aux vins des notes beurrées, des arômes floraux, d’agrumes, une belle fraîcheur. Les vins de réserve de la gamme “D”, qui entrent pour 40% dans l’assemblage, vieillissent toujours de façon systématique en fûts de chêne, il y a même une petite partie vinifiée entièrement en fûts de chêne, cela enrichit la complexité aromatique des champagnes Devaux. Autre particularité de la Maison Devaux, pour l’élaboration du champagne de la gamme “D” Premium, nous sélectionnons des parcelles, nous privilégions les vieilles vignes, les meilleurs terroirs, nous cherchons l’équilibre idéal entre maturité et acidité, pour obtenir donc de la fraîcheur dans nos Champagnes. Nous avons donc répertorié un éventail des meilleures parcelles. Les jus issus de ces parcelles seront vinifiés à part, nous faisons même des cœurs de cuvée pour apporter de la complexité et de la garde. Nous les assemblons ensuite pour obtenir la gamme “D”. Splendide Champagne cuvée D de Devaux Millésime 2006, à la fois d’une grande volupté et très rafraichissante, de bouche tendue, florale, grillée, complexe. “Ce millésime 2006, nous dit Michel Parizot Chef de Caves, est issu à 50% Chardonnay et 50 % Pinot noir. Ce sont des Pinots noirs qui proviennent de la Côte des Bars et des Chardonnays issus de la Côte des Blancs. Il y a 50% des vins qui n’ont pas fait volontairement leur fermentation malolactique. C’est une décision de ma part car les raisins étaient bien mûrs en 2006, il n’y avait pas trop d’acidité et pour rééquilibrer les vins, j’utilise des lots qui n’ont pas fait leur malo pour apporter de la fraîcheur, je préfère le faire de façon naturelle, surtout pour une bouteille qui peut vieillir 10 ans. J’aime beaucoup le 2006, c’est un millésime qui a été un peu oublié et c’est dommage, il arrive derrière 2002 qui était un très beau millésime, viennent ensuite 2008 et 2009 qui sont deux très grands millésimes, surtout le 2008. Ce 2006 est un Champagne friand, très agréable, il n’aura peut-être pas le potentiel de vieillissement d’un 2008. C’est un Champagne sur la fraîcheur avec des arômes de grillé, de brioché, un Champagne très chaleureux. En 2006, les Pinots noirs étaient bien mûrs dans notre secteur de la Côte des Bars, nous avons été avantagés par rapport à la Montagne de Reims où la météo a été plus variable qu’ici. Cette belle maturité nous a engagé à faire un Champagne millésimé.” “Nous lançons cette année une nouvelle cuvée en partenariat avec Michel Chapoutier, nous précise Marie Gillet. Michel Chapoutier vient d’acheter une petite parcelle en Champagne, c’est une histoire d’amitié, de recherche viticole, de rencontre entre Laurent Gillet et Michel Chapoutier, entre la Champagne et la Vallée du Rhône. L’idée de cette nouvelle cuvée Devaux s’appelle Sténopé (ancêtre de la photographie). Chaque année, c’est la photographie de ce qui s’est passé dans les vignes et du climat qu’il a fait, c’est donc un Champagne Millésimé. Nous sortons la première bouteille qui est le millésime 2008. Le 2009 lui succèdera en septembre 2016. Ce 2008 est encore un peu sur la réserve, l’hiver avait été très froid, le printemps mitigé, mais dès qu’il est ouvert, il est absolument somptueux. Ce sera à chaque fois une bouteille unique car ces Champagnes ne se ressembleront jamais contrairement à notre gamme habituelle ou nous essayons grâce à l’assemblage de conserver les mêmes caractéristiques. C’est un peu comme une troisième Collection, c’est la grande nouveauté, une idée audacieuse qui offre un Champagne rare et de caractère, donnant l’image la plus fidèle d’une seule et unique année. Michel Parizot sélectionne les lots provenant des parcelles de prédilection. La même rigueur sera appliquée au pressurage des raisins et à la vinification des vins, le vieillissement en fûts, à la délicate prise de mousse suivie d’une longue maturation en bouteilles. Le défi consiste à interpréter vendange après vendange, une partition unique qui révèle avec le temps toute la personnalité du millésime. Sténopée 2008 : encore un peu fermé mais très séduisant. Notes toastées et chocolatées, d’agrumes confits, d’épices explosent en entrée de bouche, Champagne d’une grande complexité, qui évolue bien, bel équilibre entre douceur et tonicité en milieu de bouche, longue finale citronnée soulignée de bergamote. La vinification effectuée principalement en fûts, apporte en finale, de savoureuses notes crémeuses et de praliné.” On savoure toujours ce superbe Ultra D de Devaux, très parfumé, alliant finesse et longueur, aux nuances de pêche et de citronnelle, très rafraîchissant. Dans la lignée, la Grande Réserve brut, à laquelle une dominante de Pinot noir confère puissance et longueur en bouche, le Chardonnay apportant à la fois vivacité et finesse, est très bien dosé, fin et riche à la fois, un grand Champagne qui fleure l’amande, de mousse fine et légère, aux arômes intenses en finale, marqué par la noisette et l’abricot, un vin savoureux, de belle structure, comme ce Blanc de noirs, qui associe élégance et charpente, finesse et densité, avec des senteurs subtiles aux notes de brioche et de fleurs blanches. La cuvée D de Devaux rosé est très élégante, fine et fruitée, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, tout en subtilité aromatique, d’une belle longueur au palais. Avec seulement 10% de vin rouge, il est très peu coloré, c’est vraiment un rosé d’apéritif, d’une grande fraîcheur avec 47% de Chardonnay, d’une belle vivacité en bouche. La cuvée Millésimée, pur Chardonnay, est dans la lignée, marquée par les fleurs (narcisse, chèvrefeuille), la pomme et le pain grillé, la marque de fabrique du Chardonnay, une cuvée typée, vraiment réussie. Il y a aussi ce Manoir Champagne Devaux : il s’agit d’une maison du XVIIIe siècle veillant sur un parc de 2 ha au bord de la Seine, entourée d’un colombier inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et d’une serre. Ces bâtiments ont été aménagés avec soin et peuvent aujourd’hui accueillir les curieux d’architecture bien sûr, mais aussi et surtout les gourmands et amateurs de Champagne, car ce lieu est avant tout l’ambassadeur de Champagne Devaux. Au-delà de la simple évocation du luxe, de la fête, de l'exclusivité, la Maison a bâti un lieu superbe qui comprend : un show-room ouvert au public pour lui permettre de découvrir le terroir, le produit et son élaboration, le domaine et son patrimoine. Il s'insère dans les circuits de découverte vinicoles, c’est une vitrine représentative de l'économie locale. Il y a une salle de dégustation, une de séminaire, une cuisine/salle à manger, les aménagements prévoient 4 suites pour recevoir les clients privilégiés; dans la serre, une partie de la visite possible en accès libre, évoquant les sols, sous-sol, vignes, travail de l'amont; dans le colombier, seconde partie de la visite, avec les étapes de la vinification.

   

CHAMPAGNE DEVAUX

Laurent et Marie Gillet
Domaine de Villeneuve - BP 17
10110 Bar-sur-Seine
Téléphone : 03 25 38 30 65
Télécopie : 03 25 29 73 21
Email : info@champagne-devaux.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT CHAMPAGNE
e_champagne.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
KRUG (Grande Cuvée) (Hors classe) (r)
DEVAUX (D) (r)
ELLNER (Réserve) (r)
CHARLES HEIDSIECK (Millénaire) (r)
PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)
TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)
LAURENT-PERRIER (Grand Siècle)
ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
GOSSET (Grand millésime) (r)
ROEDERER (Cristal)
DE SOUSA (Caudalies)
DE TELMONT (O.R.1735)
DEUTZ
PAUL BARA (Réserve) (r)
Pierre ARNOULD (Aurore)
LEGRAS et HAAS (Blanc de Blancs)
LOMBARD (Grand Cru) (r)
DE VENOGE (Princes)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
JEAUNAUX-ROBIN
René RUTAT (Millésimé)
VEUVE CLIQUOT (Grande Dame)*
Jacques DEFRANCE (Millésime)
Michel ARNOULD (Grande Cuvée)
De CASTELNAU (Millésimé) (r)
CHARPENTIER (Terre d'Émotion)
GATINOIS (Grand Cru)
BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)
COLLET (Esprit Couture)*
LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
MUMM (R. Lalou)*
Guy CADEL (Grande Réserve) (r)
Philippe de LOZEY (Cuvée des Anges)*
RALLE (Réserve)*
VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)
LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
Maurice VESSELLE (Millésimé)*
MORIZE (Sélection) (r)
Laurent LEQUART (Prestige)
Etienne OUDART (Référence)
Jean-Michel PELLETIER (Anaëlle) (r)
SIMART-MOREAU (Grande Réserve)
Christian BOURMAULT (Grand Éloge)
DAUPHIN (Instant Intégral)
GOUTORBE (Spécial Club)*
LEJEUNE-DIRVANG (Seilles d'Or)*
PERRIER JOUËT (Belle Epoque)*
BRIXON-COQUILLARD (Prestige)
CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)
THÉVENET-DELOUVIN (Prestige)*
VEUVE OLIVIER (Grande Réserve)
Pierre GOBILLARD (Prestige)*
Charles COLLIN (Blanc de Noirs)
Daniel PERRIN (Millésime)*
DOUSSOT (Grande Cuvée)
Hervé LECLERE (Secret Millésime)
LAFORGE-TESTA (Millésime)
MAÎTRE
ASPASIE (Brut de Fût)*
(AUTRÉAU-LASNOT (Prestige))
BARON FUENTÉ (Cuvée Prestige) (r)
Christian BRIARD (Ambre)
BARDOUX (Millésimé)*
BARON ALBERT (La Préférence) (r)
MALETREZ (Premier Cru)*
HAMM (Signature) (r)
HENIN-DELOUVIN (Grand Cru)*
Lionel CARREAU (Préembulles)*
Olivier et Laetitia MARTEAUX (Millésimé)*
HUOT (Carte Noire)*
Rémy MASSIN (Prestige)*
André TIXIER et Fils (Millésime)*
DELOT (Légende)*
MARINETTE RACLOT (Millésime)*
MOUZON LEROUX
HUGUENOT-TASSIN (Réserve)*
Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)*
BAILLETTE-PRUDHOMME (Memoris)*
(Germar BRETON (Blanc de Blancs))
GREMILLET (Evidence)
BONNET-GILMERT (Millésimé)
Guy CHARLEMAGNE (Millésimé)
François BROSSOLETTE (Millésime)*
OLIVIER Père et Fils (Aparté)
CARLINI (Millésime)
(Guy CHARBAUT (Millésimé))
Paul GOERG (Millésime)*
J.CHARPENTIER (Pierre-Henri)
ROGGE-CERESER (Excellence)*
FAUCHERON GAVROY
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
Jean-Bernard BOURGEOIS (Millésime)
PERSEVAL-FARGE (Millésimé)
BEAUMONT DES CRAYERES (Grande Réserve)
Edouard BRUN (Élégante)
BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)
DRAPPIER (Grande Sendrée)
Pierre MIGNON (Madame)*
PIPER-HEIDSIECK (Rare)
FLEURY-GILLE (Pierre-Louis)
Michel TURGY (Blanc de blancs)
GIMONNET Pierre (Fleuron)
VINCENT D'ASTRÉE (Millésimée)*
Charles MIGNON (Grande Cuvée)*
DILIGENT (Millésime)
MOUSSE-GALOTEAU (Les Vinages)
BARDY-CHAUFFERT (Réserve)
Albert de MILLY
BOIZEL (Grand Vintage)
BOURGEOIS-BOULONNAIS (Premier Cru) (r)*
COUTIER (Henri III)*
Xavier LECONTE (Scellés de Terroirs)*
Nathalie FALMET (Nature)*
RENAUDIN (Réserve)*
Guy LARMANDIER (Grand Cru)*
Michel LABBÉ (Prestige)
Yvon MOUSSY (Prestige)*
MARGAINE (Spécial Club)*
MÉDOT (Blanc de blancs)
VERRIER (Raymond Verrier)
VIGNON Père et Fils (Extra brut))
JEAUNEAUX ROBIN (Extra)
ROYER (Grande Réserve)*
André ROBERT (Mesnil)*
J.M TISSIER (Apollon)*
Diogène TISSIER et Fils (Saveur de Juliette)
Michel GAWRON (S)*
SADI-MALOT (Cuvée SM)*
BRIGITTE BARONI
BLONDEL (Blanc de blancs)*
COLIN (Grand Cru)*
CHASSENAY d'ARCE (Premier)*
GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)
MOUZON LEROUX (L'Ineffable)*
Bruno PAILLARD
ROBERT-ALLAIT (Prestige)
BOREL LUCAS (Séléction)*
Franck DEBUT (Tradition)*
Alexandre PENET (Nature)*
A. ROBERT (Sablon)*
ERIC LEGRAND
Michel GENET (Grand Cru)
DANGIN (Prestige)
GRASSET-STERN (Millésimé)
GALLIMARD (Quintessence)
Gaston CHIQUET (Blanc de Blancs)
(DELAUNOIS (Sublime))
Philippe GONET (Extra)
Hubert PAULET (Risléus)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LENOBLE (Grand Cru)*)
(PANNIER (Réserve)*)
PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*
(LAMBLOT (Premier Cru))
Prestige des SACRES (Privilège)*
BOUCHÉ (Millésimé)
QUATRESOLS-GAUTHIER
ROLLIN (Grande Réserve)
(Nicolas FEUILLATTE (Grand Cru)*)
(GARDET (Prestige))
(FENEUIL-POINTILLART (Premier Cru))
Robert JACOB (Collection Privée)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(Bernard LONCLAS (Prestige)*)
PETITJEAN-PIENNE (Millésimé)
PRIEUR (Millésimé)*
Daniel CAILLEZ (Héritage)
Vincent COUCHE (Perle Nacre)*
NAPOLEON (Blanc de blancs)
LOUIS de SACY (Inédité)
(SENDRON-DESTOUCHES (Millésimé)*)
VEUVE LANAUD (Prétrosses)*
WIRTH et MICHEL (3 Cépages)
AMBROISE LAURENT (Fraîcheur)
BESNARD CHEVALIER (Meline)
DUMENIL (Prestige)
(LECLERC-BRIANT (Les Crayères))
(PIERRARD (Blanc de blancs))
BERTEMES (Extra)
PENET-CHARDONNET (Extra Réserve)*

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

BRIXON-COQUILLARD


Né en 1900 dans une famille de vignerons, Georges Coquillard a 20 ans lorsqu'il décide de se constituer un vignoble en greffant lui-même ses plants afin de produire ses propres vins. Pour lui, le mariage des années folles et le pétillement divin du Champagne était une évidence alors... C'est dix ans plus tard, en 1932, qu'il vendait ses premières bouteilles... À la fin des années 1960, sa fille Hélène et son gendre Gabriel allaient lui succéder et donner un nouvel élan à l'aventure. Alain, son petit-fils, les rejoint à partir des années 1980, perpétuant alors le savoir-faire acquis. Ce Champagne Blanc de blancs Premier Cru, alliant subtilité et complexité, intense au nez, où dominent les fleurs et les fruits jaunes frais, développe une bouche très élégante, bien marquée par son Chardonnay, d’une belle finale fine. Le Champagne brut Prestige 2009, aux notes dominantes d'amande et de miel, où s'associent rondeur et distinction, est à la fois fin et charpenté. L’Extra brut développe un bouquet très aromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, un Champagne de mousse légère, de bouche franche, vive, charmeuse. On poursuit avec le brut Réserve, ample, de bouche fraîche et ronde à la fois, de jolie robe dorée, très fin, au fruité délicat, aux senteurs de noisette et de narcisse. Le Champagne brut rosé une cuvée ample, de jolie bouche persistante, de mousse intense et fruitée dominée par l’abricot et la mûre, intense et complexe.

Alain Brixon
40, rue Victor Hugo
51500 Ludes
Téléphone :03 26 61 11 89
Télécopie :03 26 61 14 82
Email : alainbrixon@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-brixon-coquillard.fr

RENAUDIN


La famille Tellier succède à la lignée prestigieuse “des Seigneurs de Conardins”, Pierre, Comte de Failly, depuis 1724 et garantit aujourd’hui la tradition de la Maison R.Renaudin. Le Domaine R.R, c’est aussi la plus grande vinothèque de vieux millésimes et de grands contenants sans transvasement. Une Maison offrant des cuvées au style unique et représentatif de chacun des cépages issus des coteaux les plus recherchés d’Epernay. On y goûte ce Champagne Brut Réserve R.Renaudin, de mousse persistante et légère, floral, frais, aux nuances de pain grillé et d’abricot, de bouche riche, fruitée et fraîche, idéal à l’apéritif comme sur du saumon fumé. Beau Champagne Espiègle Premier Cru Blanc de Blancs 2002, classique de ce beau millésime, une cuvée puissante et bouquetée, vinifiée en fûts de chêne durant 10 mois, avec des dominantes de pêche, de genêt et de brioche, un vin dense, persistant comme on les aime. Le Champagne L’Espiègle brut rosé, Pinot noir et Pinot meunier plus addition de Moussy rouge, signé d’une très belle étiquette, est très séduisant, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise…), avec cette touche délicatement épicée en finale, de mousse abondante et harmonieuse. Le Champagne Brut Réserve Spéviale, Blanc de blancs, floral, frais, aux nuances de pain grillé et d’abricot, est de bouche riche, fruitée et fraîche, particulièrement élégante. Gîtes et chambres d’hôtes.


35, rue de la Liberté
51530 Moussy
Téléphone :03 26 54 03 41
Email : champagne@r-renaudin.com
Site personnel : www.champagne-r-renaudin.com

Philippe de LOZEY


Incontestablement à la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Cette Maison familiale champenoise est née en 1871. Depuis 4 générations, le domaine s’est étendu et les pratiques tant culturales que vinicoles se sont régulièrement perfectionnées. Edmond, Raymond, Daniel, aujourd’hui Philippe, les Cheurlin ont poursuivi avec passion cette exigence pour des vins et des vieillissements toujours plus qualitatifs. Chez De Lozey, on se bat tous les jours pour donner au Champagne une personnalité affirmée, respectueuse d’un terroir, des cépages, d’un climat. Petite par sa taille, la Maison De Lozey produit et élève des Champagnes dont l’authenticité et la typicité sont relevées par les amateurs les plus éclairés et les Guides des vins les plus sélectifs. Cuves Inox, mais aussi fûts de chêne pour certaines cuvées, fermentations thermorégulées, recours à des œnologues chevronnés pour parfaire les vinifications et les assemblages… tout chez De Lozey concourt à cette volonté d’excellence. On découvre dans cette Maison pas comme les autres des Champagnes de caractère, toujours francs, généreux, nets. Des Champagnes rares, loin du nivellement et de la standardisation des goûts qui dominent aujourd’hui dans “l’industrie” des grandes marques internationales, on apprécie ici cet art du Champagne qui promet et délivre émotions et plaisirs des sens. Le secret de ce miracle ? Autour de la Maison, un vignoble bien exposé et choyé où les trois cépages champenois (Pinot noir, Pinot meunier, Chardonnay) s‘épanouissent dans les meilleures conditions. Des vendanges et une vinification particulièrement méticuleuses. Un vieillissement long, beaucoup de vins de réserve, et des assemblages savants. “La Cuvée des Anges, raconte Philippe Cheurlin, a reçu un accueil très favorable. L'idée était de partir sur de vieilles réserves de 1995 à 2005, déjà assemblées et de rajouter, au moment du tirage, du Chardonnay pour lui apporter de la fraîcheur. C'est notre Cuvée “phare” en ce moment, elle plaît beaucoup. C'est l'osmose entre vinosité et vivacité. On obtient une complexité et une grande fraîcheur à la fois, c'était notre idée de départ et le résultat est fantastique. On retrouve la finesse du Chardonnay, les notes de torréfaction, c'est l'alliance parfaite des vins vieillis dans le temps alliés à la jeunesse du Chardonnay qui vient raviver l'ensemble. Une belle longueur en bouche, une belle effervescence, des notes de fruits mûrs, un Champagne très élégant avec une belle bulle fine.” Voilà vraiment un superbe Champagne Millésime 2006, pur Chardonnay, vinifié en fûts, ample, savoureux mais très fin, gourmand, avec ces nuances de fruits jaunes, de fleurs blanches et de grillé, très harmonieux, d’une longue finale. Le 2004 est également remarquable, très typé par ce très grand millésime champenois, associant saveur et distinction, riche, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, très parfumé au palais, intense, aux notes de poire et de miel, un vin d’excellente évolution comme ce 1999, un vin au fruité complexe, généreux et rond, bien équilibré, de mousse fine et persistante, d’une belle harmonie, tout en distInction mais puissant en bouche. Remarquable cuvée Extra brut, de robe jaune or, au nez de narcisse et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales, un vin riche et puissant, qui allie vivacité et rondeur, d'une belle finale. Beau brut rosé, qui sent la pivoine, l’iris, la fraise, fluide en bouche, soyeux, velouté, très élégant, parfait sur des tartes aux fruits, et le brut Tradition charmeur, de jolie robe, tout en arômes. Goûtez le Champagne Blanc de blancs, vinifié sous bois, d’une belle robe or pâle, d’un superbe fruité, très équilibré, harmonieux, au bouquet de rose, généreux et charmeur, un Champagne ample et vif, qui associe distinction et fermeté, de bouche franche aux notes de noix subtiles, parfait sur des tourteaux ou des grenadins de veau aux écrevisses.

Philippe Cheurlin
72, Grande-Rue
10110 Celles-sur-Ource
Téléphone :03 25 38 51 34
Télécopie :03 25 38 54 80
Email : de.lozey@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-delozey.com

CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL


En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, 2, 5 ha de vignes qui produisent environ 18000 bouteilles de Champagne par an. Les vignes sont situées sur deux terroirs 90% à Avenay Val d'Or classé 1er Cru et Avize classé Grand Cru. Remarquable Champagne cuvée Prestige Millésime 2000 (80% Pinot noir, 20% Chardonnay), issu d’une vinification sans fermentation malolactique et sans passage au froid, élevage environ 6 mois en fûts de chêne, où toute la complexité du Pinot noir, s’exprime, un Champagne généreux et élégant, de mousse persistante, très fruité, une cuvée d’une jolie intensité aromatique (brioche, pêche), ample au nez comme en bouche. Le Champagne brut Carte d’Or (75% Pinot noir, 15% Chardonnay, 5% Pinot meunier, provenant des années 2006 et 2007 et années de réserve), est tout en arômes, avec ce nez de petits fruits frais, de tilleul et d’amande, un beau Champagne suave, de mousse fine, mêlant rondeur et nervosité, tout en charpente, d’une belle finale. La cuvée Grande Réserve brut (75% Pinot noir, 15% Chardonnay, 10% Pinot meunier, année 2005 avec des vins de réserve, sans fermentation malolactique, sans passage au froid, et un passage de 4 à 6 mois en fûts de chêne), classique et bien équilibrée, de bouche fruitée, un Champagne très harmonieux, généreux et charmeur, puissant au palais.

EARL Laurent-Gabriel
2, rue des Remparts
51160 Avenay - Val d'Or
Téléphone :03 26 52 32 69
Télécopie :03 26 59 92 08
Email : champagnelaurent-gabriel@vinsdusiecle.com
Site : champagnelaurent-gabriel
Site personnel : www.laurent-gabriel.com


> Nos dégustations de la semaine

Jean VELUT


Un vignoble créé dans le année 60 par Jean Velut, un passionné de la vigne, pour compléter une activité agricole compromise par l'extension de la ville. Ce domaine est aujourd'hui géré par Denis et compte 7,3 ha dont une grosse moitié est vinifiée sur place. Depuis 15 ans protection raisonnée, fertilisation à base de composts végétaux, enherbement naturel maîtrisé.
Excellent Champagne brut Tradition (tirage 2008, 80% Chardonnay, 20% Pinot Noir, 35% de vin de réserve), d'une bonne rondeur et avec un bouquet très aromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, de mousse abondante, bien dosé. Le brut rosé de Saignée, 100% Pinot Noir vieilles vignes, à la fois très fin et charnu, est de robe soutenue, classique avec ce nez de framboise mûre.

Denis et Anne Velut

DOM PÉRIGNON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés, J'ai tenu à distinguer Dom Pérignon de Moët et Chandon, cela me semblant plus juste puisque l'on peut constater que la marque en est une à part entière, même si c'est le même groupe LVMH qui en a les commandes.
Lorsque Pierre Pérignon prit ses fonctions de procureur à l'Abbaye Bénédictine de Hautvillers en 1668, il se fixa pour mission de créer le "vin le meilleur du monde". Une telle ambition révélait, chez ce jeune moine de trente ans à peine, un esprit visionnaire et une audace extraordinaire. Exact contemporain du roi Louis XIV, Dom Pérignon révolutionna l'histoire du vin comme Louis XIV révolutionna l'art de vivre. La rencontre eût lieu par l'entremise du vin : la réputation d'excellence du "vin du père Pérignon" gagna Versailles et lui permit d'être servi à la table du roi.
Le Dom Pérignon 2003, avec des senteurs de fruits blancs et mûrs, de bouche concentrée et d'une belle vinosité marqué par des connotations de fruits confits, légèrement épicé, est un grand Champagne mature et complexe, très spécifique du millésime. Fantastique 2002, vraiment hors pair, qui allie distinction et structure, d'une belle complexité aromatique où l'on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits frais, dense et distingué, un grand Champagne savoureux, d'une grande finesse, d'une grande persistance. Le Dom Pérignon Rosé 2000, très équilibré, de belle teinte, tout en bouche, fruité, aux notes de framboise, d'abricot et de rose, ample en bouche, associant structure et distinction. L'une des plus grandes bouteilles de Champagne que j'ai jamais savourée est toujours cet extraordinaire Dom Pérignon Œnothèque 1996, à la mousse légère mais intense, très riche en arômes (fruits mûrs, lis, cannelle, pain brioché...), un très grand Champagne savoureux, d'un raffinement extrême, d'une finale parfumée et dense, mûre et crémeuse, idéal sur une langouste comme sur des ris de veau, vraiment formidable. Pas la moindre hésitation.

20, avenue de Champagne
51200 Épernay
Tél. : 03 26 51 20 00
Fax : 03 26 54 84 23
www.domperignon.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

ELLNER


Voici l’exemple d’une Maison qui accède au sommet grâce à une régularité qualitative étroitement liée à une gamme de prix vraiment très abordable, fière d’avoir su préserver sa structure familiale et son autonomie.
Jean-Pierre Ellner et son épouse, Michèle, sont des propriétaires comme on les aime, chaleureux et passionnés. C’est Charles-Émile Ellner qui créa, au début du siècle dernier, sa propre maison. Ses successeurs, notamment son fils Pierre, qui en a été la véritable “locomotive”, a su transmettre à ses propres enfants cette passion pour la terre et le vin. Jean-Pierre Ellner assure la Présidence de la société, et, Michel étant à la retraite, est épaulé par la 3e génération, Arnaud et Frédéric Ellner (Frédéric responsable du vignoble et Arnaud Chef de Caves). Le vignoble couvre une superficie de 54 ha répartis sur une quinzaine de communes. L’absence volontaire de fermentation malolactique dans leur vinification, promet des cuvées d’une grande richesse et d’une belle longévité.
“Cela fait une douzaine d’années que nous avons adopté la lutte raisonnée du vignoble, et nous appliquons les principes de précautions de protection de l’environnement, me précise Frédéric Ellner. Nous essayons de faire vieillir le vignoble pour avoir des vignes plus âgées, on arrache très peu dans un souci de préservation qualitative des ceps des meilleures parcelles. Dans les années difficiles, c’est un atout qualitatif incontestable: on a des richesses en sucre supérieures dans les vieilles vignes, c’est la sagesse de l’âge... et l’on gagne aussi en structure aromatique. Il faut un savant équilibre d’âges de vignes dans un vignoble. Les meilleurs cuvées sont élaborées avec des vignes d’une trentaine d’années.
Nous sommes spécialistes du Chardonnay, nos vignes sont en partie situées sur les Côtes d’Épernay, cela touche la Côte des Blancs, nous avons donc de très jolis terroirs à mi-côte, c’est idéal pour la ventilation; l’exposition (est-ouest et sud), la typicité des sols où nous avons un joli terroir de craie qui donne des arômes bien particuliers et savoureux à nos Champagnes. En Sézannais, les terroirs sont un peu différents, et apportent une touche originale.”
“Notre vendangeoir peut accueillir 80 personnes avec des chambres au-dessus, poursuit Michèle Ellner, nous avons créé un bel établissement avec un grand hangar. Nous prévoyons l’avenir car cela devient difficile d’accueillir autant de saisonniers. Nous vendangeons tous nos raisins à la main, cela représente une troupe de 120 vendangeurs, répartis sur nos trois pôles de production.
Nous sommes une entreprise familiale, c’est mon neveu Frédéric qui s’occupe du vignoble, des 50 ha familiaux, de l’état sanitaire, de la production. Nous avons une station technique et un œnologue qui supervise l’état des cuves et effectue les analyses. Mes deux filles travaillent à nos côtés, Alexandra, à la comptabilité et à l’administratif, et Emmanuelle s’occupe de la partie commerciale et de l’export. A la vente, nous avons toujours la Séduction 2002 qui a été largement primée, que ce soit par Wine challenge, Wine Spectator... Une jolie bouteille de forme ancienne. Lui succède, la Séduction 2005, qui a les mêmes caractéristiques liées au Chardonnay et aux terroirs. C’est un champagne élevé quelques mois en fûts qui ne subit pas de fermentation malolactique, c’est notre signature Ellner.”
“Je suis néerlandais d’origine et travaille dans le milieu du vin en France depuis 25 ans, nous explique Willem Schiks Directeur commercial France et Export Maison Ellner.
champagne Charles Ellner, est pour moi une “petite grande” maison : je m’explique, petite par la taille, c’est une entreprise familiale qui ne fait pas des millions de bouteilles. Elle a la capacité de produire des Champagnes de grande qualité. La société s’appuie sur une structure familiale qui est toujours un avantage et beaucoup de grandes marques nous l’envient. La grande force de la Maison Ellner est son vignoble de plus de 50 ha dont elle est propriétaire. C’est la réunion d’intimité, d’expérience, de connaissance, de savoir-faire familial avec leurs secrets de fabrique, de raisins issus de terroirs connus, soignés, nourris et compris depuis des décennies qui sont des atouts incontestables de cette “grande” maison. Le fait de posséder un vignoble est un avantage considérable pour la maîtrise de la qualité, cela assure une constance de régularité des champagnes Ellner. Si l’on suit son vignoble, détermine la maturité, la date de vendanges… on n’a pas besoin ensuite d’artifices pour camoufler les défauts. C’est la Nature qui prévaut sur la technologie et c’est formidable !
Les calcaires, les craies de nos terroirs situés sur les côtes d’Epernay entre autres, nous donnent l’occasion de récolter des raisins mûrs d’une haute densité minérale, ainsi, les vins de base sont très frais, tendus, et permettent un élevage long. Les Champagnes sont musclés, droits, fermes et ont des arômes qui ne s’érodent que très lentement. Talent et grande rigueur dans les assemblages, tout cela permet d’imprimer véritablement un style Ellner.
D’un point de vue commercial, en France, nous avons une clientèle très nombreuse de particuliers très fidèles. Petit à petit, nous tendons à développer la vente en CHR. A l’étranger, nous cherchons des collaborations avec des importateurs traditionnels connus pour leur sérieux, leur constance, surtout en Europe. Nous allons aussi intensifier notre action en Angleterre, aux Etats-Unis mais aussi en Asie et Europe de l’Est.”
Vous allez aimer ce champagne Grand Prestige Millésime 2006 (72 % de Chardonnay sélectionné sur les vignobles de Moussy, Tauxières et Avize, 28% de Pinot Noir provenant d’Epernay et de Moussy). Pas de fermentation malo-lactique. Un grand vin de robe or pâle, aux reflets verts, une cuvée offrant une bulle fine et persistante, qui présente une belle complexité mêlant les notes de fleurs blanches et de citron pour finir sur des saveurs subtiles d’amande douce dues à un long vieillissement en cave. Un champagne nerveux, qui révèle une finale délicate onctueuse et soyeuse. Le 2005, marqué par sa prédominance de Chardonnay, très séduisant, aux arômes de poire et de noisette grillée, de robe jaune pâle aux reflets d’or, un vin puissant et élégant à la fois, tout en bouche, tout en finale. Le 2004, une cuvée ample et parfumée, au nez subtil où se développent des arômes d’agrumes et de petites fleurs, de jolie mousse, aux nuances de noisette et de pain grillé, est tout en bouche persistante et très fine, une grande réussite de ce millésime exceptionnel.
La cuvée Charles Ellner 2006, où dominent les agrumes macérés et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique, de jolie robe dorée, harmonieuse en bouche, complexe, est d'une très jolie finale, de mousse persistante. Le 2005, de belle couleur jaune ambré, aux notes de noisette et de pomme, est un très joli vin, élégant, de bouche savoureuse, une nuances de pamplemousse, un champagne très équilibré, où dominent la souplesse et les arômes de fruits secs en bouche, qui s’apprécie au cours du repas. Le 2004 est superbe, au bouquet puissant où s’entremêlent le chèvrefeuille et la pomme, d’une grande richesse au palais, avec des nuances de pain brioché, un grand champagne de structure très équilibrée, très distinguée.
Le Séduction Millésime 2005, issu d’une sélection toute particulière réunissant des raisins provenant de leurs vignobles de Chouilly en majorité, vieillis en foudres et de Venteuil, Vaucienne et Épernay, en demi-muids, est bien spécifique à ce millésime puissant, une cuvée d’exception fraîche et fruitée, avec une mousse légère et parfumée, des arômes délicats avec des nuances de rose, de genêt et d’amande, idéale à l’apéritif ou sur du caviar. Superbe 2002, une cuvée charpentée, mais où le Chardonnay apporte finesse et moelleux, un beau champagne qui sent les fruits secs (amande), dense et distingué à la fois.
Le champagne cuvée Grande Réserve brut, 60% Chardonnay et 40% Pinot Noir, est tout en finesse, particulièrement élégant, intense et fin avec ses senteurs d’orange et de noisette, vif et vineux à la fois. Très beau brut Intégral, non-dosé : 60% Pinot Noir et 40% Chardonnay. Pas de fermentation malolactique, un champagne d’une grande fraîcheur, vif, fruité, avec une très belle fin de bouche, superbe à l’apéritif et pour accompagner un plateau de fruits de mer. La cuvée Grande Réserve brut, à la mousse fine et persistante, de belle couleur jaune ambré, sent la pomme mûre et les noisettes, d’une jolie finesse, alliant rondeur et vivacité au palais. Le brut Premier Cru (Chardonnay majoritaire) développe un nez de noisette fraîche, de bonne bouche, mêlant distinction et rondeur, un champagne vineux mais en même temps tout en finesse, opulent et parfumé, aux notes de fruits macérés.
Autre réussite, le Blanc De Blancs brut, charpenté et fin, très bien équilibré, aux notes de brioche, avec des arômes délicats de citron et de noix fraîche, de mousse élégante, associant saveur et distinction, à un prix défiant toute concurrence.
Le brut Carte d’or est un vin qui allie des notes florales et fruitées, d’une grande franchise au nez comme au palais, très agréable sur une cuisine relevée. Excellent rosé brut, aux arômes de fruit rouges pas trop puissants, un champagne très délicat, très raffiné.
Il y a aussi ces coffrets : le colis Dégustation Prestige 2001, 2002 et 2004 (2 bouteilles de chaque); et le colis Variation avec 1 Réserve, 1 Carte d’or, 1 Blanc De Blancs, 1 Rosé, 1 brut Intégral et 1 Premier Cru.

Famille Ellner

> Les précédentes éditions

Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



VAUTRAIN-PAULET


DRAPPIER


Veuve A. DEVAUX


Étienne OUDART


Louis HUOT


LAURENT-GABRIEL


Charles MIGNON


HAMM


Alain THIÉNOT


BEAUMONT des CRAYÈRES


BOURDAIRE-GALLOIS


GOSSET


De TELMONT


POL ROGER


BARDY-CHAUFFERT


BARON ALBERT


A.MARGAINE


MÉDOT


SIMART-MOREAU


CHARPENTIER


H. GOUTORBE



CHATEAU MONT-REDON


CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU DE GUEYZE


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CLOS SAINT-PIERRE


CHATEAU LAROQUE


DOMAINE VINCENT BACHELET


HENRY NATTER


DOMAINE GUIZARD


DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHATEAU REDORTIER


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHATEAU MACQUIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales